BAFA : casier judiciaire obligatoire

Le BAFA est un diplôme non professionnel d’animation de jeunesse qui permet une fois obtenu de travailler en contact avec des enfants. Il s’agit notamment de pouvoir travailler l’été comme moniteur de colonie de vacances, dans les centres aérés, etc. Il est donc nécessaire de fournir un certains nombre de documents permettant d’assurer aux parents que les personnes employées ne nuiront pas à leurs petits. Par conséquent, un extrait de casier judiciaire est demandé aux personnes qui souhaitent passer le BAFA et travailler avec des mineurs.

bafa extrait casier judiciaire

Le bulletin n°3 du casier judiciaire doit être demandé par la personne concernée auprès du service national du casier judiciaire (en ligne, par courrier ou sur place). Sa délivrance est gratuite et le document est envoyé directement par voie postale. Le candidat au BAFA pour ensuite fournir son extrait de casier judiciaire avec les autres éléments de son dossier. Il n’est plus obligatoire de demander sa délivrance aux animateurs puisque l’accès au casier bulletin n°2 est désormais permis par les recruteurs d’animateurs.

Demandez votre extrait de casier judiciaire maintenant !

Pour en savoir plus :
http://www.jeunes.gouv.fr/ministere/actions-ministerielles/vacances-et-loisirs-collectifs/accueils-collectifs-de-mineurs/article/animateurs-et-directeurs-ce-qu-il

bafa bulletin judiciaire n2

Afin de pouvoir garantir un maximum de sécurité aux enfants, les organismes qui traitent les dossier d’admission au BAFA ont accès au bulletin n°2 du casier judiciaire. Cela permet d’avoir accès à d’avantage d’informations et notamment aux condamnations en lien avec des enfants. En effet, le bulletin n°3 ne contient que les condamnations les plus graves telles que les peines de prison de plus de 2 ans. L’utilisation de se procédé permet d’éviter que des personnes condamnée pour pédophilie, attouchement sur mineurs ou autre se retrouvent à travailler au quotidien avec des enfants.

Ainsi, une personne ayant déjà été condamné pour certains délits ou crimes ne pourra pas obtenir le BAFA et ne pourra donc pas animer un camp de jeunes, que ce soit en emploi étudiant ou pour en faire sa profession. Le bulletin n°2 permet d’avoir une idée précise des condamnations qui n’ont pas été effacées du casier judiciaire d’un individu.
Le casier judiciaire étant dématérialisé, le recruteur qui fait une recherche sur le bulletin n°2 pourra tout de suite s’apercevoir si la personne fait l’objet d’une incapacité pénale l’interdisant de travailler avec des enfants.

Les informations sont-elles exactes ?